Be-Bop

Le Be-Bop appartient à la catégorie des danses de jazz au même titre que le Boogie, le Lindy et le Rock.

Le swing américain des années 20 et 30 (Boogie et Lindy) arrive en France dans les années 40 par le biais des GI à la libération sous le nom de "Jitterbug". Il descend dans les caves de jazz de Saint-Germain-des-Prés en 1945, au moment de la grande mode musicale des "Be-Bop sessions" (Charly Parker, Dizzy Gillespie, etc.) et s'y transforme.

Ce style musical, appelé Be-Bop par les musiciens, n'était paradoxalement pas dansable. Dans le même temps, les danseurs évoluaient sur le jazz traditionnel et le jazz New-Orleans (Sydney Bechet, Claude Luter), très en vogue à Saint-Germain et très dansant. Une confusion s'est faite: leur danse a été appelée Be-Bop. D'origine exclusivement française, d'abord parisienne, elle s'est exportée plus tard dans le sud de la France (Lyon, Marseille) dans un style différent.

Le Be-Bop apparaît en 45-50 à Paris. C'est une danse de couple et son pas de base est essentiellement en 6 temps (rythmique "3-3-2") avec des variations en 8 et 10 temps.

Il est l'ancêtre du Rock 'n Roll qui a hérité du même pas de base, mais il en diffère totalement par son style et certaines figures typiques. On peut dire que le Rock'n Roll actuel a découlé du Be-Bop, il en a le même pas de base en 6 temps, mais le Be-Bop a su garder le style jazzy et coulé du Lindy-Hop, qui lui confère un aspect plus "esthétique".

En résumé, le Be-Bop est une danse française, typique de Saint-Germain-des-prés, née sur une musique américaine. On pourrait aussi l'appeler "le swing français".

 

Bebop historique 1
Bebop historique 2
Danseurs de be-bop